La loi de l’entraide

Depuis la théorie de la sélection naturelle de Darwin, beaucoup ont conclu que la compétition était le comportement majoritaire dans la nature. Pourtant les biologistes et les éthologues montrent aujourd’hui à quel point c’est faux. Car les espèces sont capables de s’entraider. C’est même pour plusieurs d’entre elles l’unique moyen de survivre. Crevettes et poissons, plantes et fourmis, saules et castors sont autant de “duos” d’espèces qui s’entraident pour le meilleur ! En 12 chapitres, on découvre les différents types de collaboration qui existent dans les milieux naturels ?: les plantes qui se servent des insectes pour la reproduction, celles qui servent d’abri ou de nourriture (voire des deux) aux animaux, les gros animaux qui servent de moyen de transport aux plus petits… On trouve même de vraies nounous chez certaines espèces comme les suricates ?!

La loi de l’entraide, illustré par Simon Bailly, paru le 4 novembre 2020 aux Editions Actes Sud junior

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s